Blogmas 16 – Méditation 4 : Noël, Priorité à la louange

Hello tout le monde;
J’espère que tout va bien chez vous! 

Me revoilà avec un article pour la suite de notre méditation : 7 jour de Noël!

Noël : priorité à la louange !

Je vous partage aujourd’hui ce cantique de Noël qui nous exhorte à faire monter nos louanges vers Dieu. Dès la naissance de Jésus, les anges nous ont montré l’exemple de manière sublime et majestueuse.

« Écoutez, le chant des anges,
Vient d’éclater dans les airs ;
Joignons aussi nos louanges
À leurs sublimes concerts :
Gloire à Dieu ! Paix sur la terre !
Aujourd’hui le Christ est né !
Jésus s’est fait notre frère,
Un Sauveur nous est donné,
Jésus s’est fait notre frère,
Un Sauveur nous est donné ! »

Il y a une vraie puissance dans la louange, quand nous élevons le nom de Jésus et laissons agir le Saint-Esprit. En cette période de Noël, priorité à la louange ! À tout instant, vous pouvez reprendre des forces dans la présence du Seigneur… En chantant ses louanges, vous vous souviendrez combien il est fidèle, et à quel point il a tout changé lorsqu’il est entré dans votre vie.

Les anges chantent les louanges du Seigneur. Notre privilège, c’est de faire comme eux :

« Et tout à coup une foule d’anges de l’armée céleste se joignit à l’ange. Ils adressaient des louanges à Dieu et disaient : Gloire à Dieu dans les lieux très hauts, paix sur la terre et bienveillance parmi les hommes ! » (Luc 2.13-14)

Mais nous avons un privilège plus grand encore que celui des anges : nous sommes enfants de Dieu ! Dieu chérit notre présence d’une manière toute spéciale. Il se réjouit de notre louange, d’une manière individuelle. Parce que nous sommes précieux à ses yeux et qu’il aime être en relation avec nous !

En cette période où nos journées sont chargées de repas, de cadeaux et autres festivités, j’aimerais vous encourager à commencer et terminer votre journée par un moment de louange, d’adoration, de contemplation de ce Dieu si merveilleux.

C’est son invitation… et c’est votre privilège !
Merci d’exister !

Par Eric Célérier

Bisous et à demain!